Smart city Nantes
Open data dans la cité des ducs

Smart city Nantes, meilleure élève en France en matière de numérique ?

Selon Francky Trichet, conseiller en charge du numérique et de l’innovation et adjoint au Maire, l’innovation est au service de trois axes prioritaires : le développement économique de la ville, l’amélioration de son cadre de vie et l’accompagnement de la transition énergétique et écologique. Si ces axes sont centraux pour la smart city, Nantes fait office de très bonne élève et compte même parmi les villes intelligentes reconnues à l’échelle internationale, un exemple de smart city. Développer l’intelligence territoriale au moyen des nouvelles technologies est tout un programme. Vue d’ensemble des actions menées dans la smart city nantaise.

Smart city : Nantes fait la part belle au numérique

Une ville intelligente est sans aucun doute une ville numérique, capable de recueillir, d’exploiter et de transformer la donnée urbaine pour améliorer sa résilience et la qualité de vie de ses citoyens. Et, en France, la ville de Nantes se distingue très clairement de ses consœurs “smart”, par un développement très prononcé et très maîtrisé du big data. Elle compte parmi les premières à avoir développé un portail d’open-data, lequel enregistre près d’1,5 millions de connexions par mois.

Le site, (data.nantesmetropole.fr) met à disposition de tous les citoyens des centaines de jeux de données. L’ambition de la plateforme est bel et bien de réutiliser ces données pour créer de nouveaux usages, usages qui peuvent d’ailleurs être soumis à la métropole par les citoyens eux-mêmes.

Dans la même veine, l’application mobile “Nantes dans ma poche” permet quant à elle d’obtenir en temps réel de l’information sur un ou plusieurs services qui nous intéressent : stations bicloo, déchets urbains, écoles, qualité de l’air, infos trafic… De la donnée utile en temps réel et par quartier (Nantes Sud, Nantes Est…) pour des citoyens connectés. Cette application fait partie des plus de 45 autres créées dans la métropole sur les dernières années, à l’instar de Park’In Nantes ou Destinéo dans le secteur de la mobilité et des transports.

La smart city de Nantes, imaginée pour et par ses citoyens

Ne nous méprenons pas : l’implication citoyenne est primordiale dans la recherche d’un idéal urbain et surtout, dans sa mise en place. La ville du futur est l’affaire de tout un chacun et la smart city qu’est Nantes ne fait certainement pas exception. Mais comment libérer la parole des nantais autour de la smart city et du futur de leur ville ?

A l’instar de Nantes&Co en 2016, de nombreux espaces de dialogue citoyen sont présents à Nantes et permettent à tous de participer à une concertation sur les projets urbains d’aujourd’hui et de demain. En dernier lieu par exemple, un atelier citoyen sur la place de la publicité en ville visait à recueillir des avis généraux : pollution urbaine, consommation énergétique… Un ensemble de projets sont en cours sur le site dialoguecitoyen.metropole.nantes.fr.

Le déploiement de la 5G va accélérer les possibilités de la Smart City.

A Nantes vous l’avez compris, l’aménagement numérique bat son plein, mais jamais au détriment des considérations de chacun. La preuve en est également un débat local à partir du mois de février 2021, initié par la métropole nantaise sur le déploiement du nouveau réseau de 5G. Un moratoire accompagne ce débat, une mesure inédite dans la région des Pays de la Loire en amont du déploiement prévu. A la pointe de l’innovation technologique, la 5G implique l’émergence de nouveaux services et créera donc de nouveaux usages. Toutefois, des considérations légitimes quant à la santé ou un changement de cadre de vie seront abordées. L’on remarque bien que la smart city nantaise met de plus en plus l’accent sur une gouvernance partagée.

La smart city nantaise constamment en mouvement

La volonté de la smart city qu’est Nantes, c’est d’inventer de nouveaux modèles urbains, à déployer ensuite à plus large échelle. Objectif : rendre la ville plus intelligente et plus résiliente. Encore faut-il s’en donner les moyens, engager les ressources humaines et financières nécessaires à la création d’un cercle motivationnel vertueux pour le développement de la smart city.

Comment Nantes soutient-elle l’innovation de la smart city ?

D’abord, à travers le Nantes city lab. Lancé en mars 2017 avec près de 700 000 € d’investissement, il encadre la réalisation de projets innovants “tests”, potentiellement déployables à large échelle. A travers Nantes city lab, l’innovation se veut multisectorielle et fait travailler sur un mode collaboratif de multiples acteurs du public comme du privé : associations, entreprises, laboratoires, étudiants… Ceux-ci ont accès à des jeux de données publiques, à un emplacement géographique dédié et à des fonds. Mobilité et logistique urbaine, constructions responsables… parmi les projets gérés, citons Lamp@Nantes, un dispositif d’éclairage public intelligent destiné à optimiser les coûts de fonctionnement et à participer activement à la transition énergétique et écologique. Eclairer au bon endroit au bon moment, programmer l’allumage et l’extinction en fonction du besoin réel des usagers, tel est l’ambition du dispositif.

Nantes ville numérique : Il y a encore du chemin à parcourir

Il y a et il y aura bien sûr toujours du chemin à parcourir en matière d’intelligence urbaine. A Nantes par exemple, l’un des enjeux est de trouver une façon diminuer la fracture numérique entre les citoyens de la métropole, laquelle s’accentue du fait des aléas économiques ou sanitaires comme par exemple la crise de la covid-19. Selon une étude réalisée en avril 2020, près de 30 % des élèves en quartier défavorisé n’auraient pas d’ordinateur à domicile. Comment alors, prétendre à une ville numérique intelligente ? Il est vrai que le développement du numérique doit bel et bien s’accompagner d’une sensibilisation citoyenne et d’un accompagnement de la part des collectivités…